Pourquoi n’avons-nous pas encore trouvé d’autres vies intelligentes ?

Vies Intelligentes Dans Univers

Après presque soixante ans de recherches infructueuses, un nombre croissant de scientifiques pensent que la vie sur Terre a été générée par une série heureuse d’accidents évolutionnaires, une longue liste d’événements improbables qui se sont produits au bon moment et au bon endroit et ne se reproduiront jamais. Est-il possible qu’ils aient raison et que nous soyons seuls ?

La Terre est une planète rocheuse typique, dans un système solaire moyen, ancrée dans le bras d’une galaxie ordinaire. Tous les événements et éléments qui se sont réunis pour former notre monde auraient pu se produire n’importe où dans la galaxie et il ne devrait y avoir rien d’inhabituel dans l’évolution sur notre planète ou sur une autre.

Dans une galaxie avec des centaines de milliards d’étoiles, les statistiques dictent que la vie intelligente doit exister quelque part, Carl Sagan a prédit qu’il pourrait y avoir jusqu’à 10 000 civilisations extraterrestres avancées dans notre galaxie.

Quelle est la probabilité de trouver une vie intelligente ?

La probabilité de détecter une vie intelligente l’Univers sont très minces… Trouver un signal radio dans une galaxie avec 400 milliards de planètes sur 100.000 années-lumière et des milliards de radiofréquences rend la tache très compliquée pour l’institut SETI (Search for Extraterrestrial Intelligence).

De plus, les civilisations avancées restent probablement actives sur les radiofréquences pendant une courte période de temps dans leur évolution, tout en développant une technologie plus sophistiquée. La recherche du spectre radioélectrique nécessiterait de regarder une fréquence 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, pendant des années pour s’assurer que rien ne soit oublié, ce qui serait trop coûteux. Pendant que nous attendons sur une fréquence, 20 signaux extraterrestres sont peut-être arrivés sur un autre canal et nous les aurions manqués.

Le paradoxe de Fermi est utilisé par de nombreux sceptiques pour essayer de prouver qu’il n’y a personne d’autre dans l’univers. Fermi a émis l’hypothèse qu’une galaxie avec un tel potentiel de vie doit être remplie d’extraterrestres. Il a noté que puisque la plupart des étoiles sont considérablement plus âgées que notre Soleil, les extraterrestres pourraient être plus avancés que nous. Fermi a calculé que même en dessous de la vitesse de la lumière, une de ces civilisations aurait dû coloniser la galaxie et nous en aurions déjà la preuve.

Equation de Draque
Deux chercheurs ont révisé l’équation de Drake, une formule mathématique de la probabilité de trouver la vie ou des civilisations avancées dans l’univers. Crédit: Université de Rochester

Selon une nouvelle étude, il pourrait y avoir au moins 36 civilisations intelligentes dans notre galaxie. La plus proche de ces civilisations serait à une distance de 17.000 années-lumière, rendant la communication ou même la détection de ces civilisations presque impossible avec la technologie actuelle.

Les deux limites astrobiologiques coperniciennes veulent que la vie intelligente se forme après environ 5 milliards d’années – comme sur Terre où une civilisation communicante s’est formée après 4,5 milliards d’années. Dans les critères forts, selon lesquels une teneur en métal égale à celle du Soleil est nécessaire (notre étoile est relativement riche en métal), nous calculons qu’il devrait y avoir environ 36 civilisations actives dans notre Galaxie“.

Tom Westby

Le problèmes des distances pour détecter de la vie intelligente

Les distances dans notre galaxie sont incroyablement longues. Une fusée actuelle peut voyager 20 fois plus vite qu’une balle. Bien que cela semble rapide, il faudrait à cette fusée 75 000 ans pour se rendre à l’étoile la plus proche à seulement 4 années-lumière.

Observer une étoile à mille années-lumière est comme être dans une machine à remonter le temps. Nous ne le regarderions pas tel qu’il est maintenant, mais tel qu’il était il y a mille ans. Notre galaxie a environ 100 000 années-lumière et plus de 200 milliards d’étoiles. Les théories actuelles suggèrent qu’il existe un milliard de planètes semblables à la Terre dans notre galaxie. Si seulement une douzaine d’entre eux avaient une forme de vie, cela nous donnerait une centaine de millions de mondes pouvant accueillir des créatures.

Si seulement une infime fraction d’entre eux (un centième de millième) parvenait à soutenir une race d’êtres avancée, il pourrait y avoir mille civilisations extraterrestres dans notre galaxie. Que cela soit considéré comme beaucoup ou peu, cela signifierait qu’une société extraterrestre avancée existe pour chaque cent millions d’étoiles. Notre voisin extraterrestre le plus proche pourrait vraiment être très, très loin.

Lorsque nous parlons de l’énormité du cosmos, il est facile de lancer de grands nombres – mais beaucoup plus difficile de comprendre à quel point la taille, la distance et le nombre de corps célestes sont réellement. Quelle est la taille de notre galaxie de la Voie lactée et à quelle distance se trouvent les exoplanètes, les planètes au-delà de notre système solaire? Crédit: NASA / JPL-Caltech

Pourquoi la vie intelligente est-elle si rare ?

Une des raison pour laquelle nous ne trouvons pas de la vie intelligente, serait que la galaxie regorge de toutes sortes d’êtres et d’endroits fantastiques. Dans ce scénario, pourquoi des formes de vie extraterrestres viendraient-elles sur notre planète ou prendrait contacte avec nous ? Il y a probablement beaucoup plus d’endroits intéressants à visiter. Ce serait comme chercher un oiseau exotique et ne pas prêter attention à la colonie de fourmis sous nos pieds.

«Je crois que la vie extraterrestre est assez courante dans l’univers, bien que la vie intelligente le soit moins. Certains disent qu’il n’est pas encore apparu sur Terre. »

Stephen Hawking

Beaucoup pensent qu’une fois qu’une civilisation atteint un certain niveau technologique, elle dispose d’une courte fenêtre de quelques centaines d’années avant de commencer à intégrer l’intelligence artificielle dans sa propre biologie. Les machines facilitent tout, avec moins de risques et sont immortelles. Il est possible que les extraterrestres que nous rencontrons aient évolué vers quelque chose de plus mécanique que biologique.

Récemment, le SETI a poussé à étendre ses recherches et à passer de l’écoute passive à la diffusion active dans le cosmos. Stephen Hawking, ne pense pas que ce soit une bonne idée, nos messages pourraient attirer l’attention indésirable de créatures peu recommandables qui chercherait à nous ramener à l’âge de pierre. Il utilise comme exemple ce qui est arrivé aux Amérindiens avec l’arrivée des colons. Les races extraterrestres ont peut-être dû endurer la même culture agressive dans laquelle les plus aptes survivent. S’ils sont aussi intelligents que Hawking, alors n’importe quel être là-bas pourrait être à l’écoute sans diffuser de peur d’attirer un équivalent de Christophe Colomb sur leur planète.

De nombreux scientifiques, comme Paul Davies, estiment que SETI devrait commencer à sortir des sentiers battus dans ses méthodes de recherche. Il préconise que les endroits de notre propre système solaire tels que la lune, les planètes, les astéroïdes et la Terre elle-même soient analysés pour déterminer si des extraterrestres sont passés par ces endroits. Nous devons également être ouverts à la possibilité que nous ayons déjà reçu un message des “étoiles” mais que nous ne l’ayons pas reconnu, car il est venu dans un autre média que la radio.

Les Mardis de l’Espace des sciences avec Daniel Kunth, astronome à l’Institut d’Astrophysique de Paris et directeur de recherche au CNRS. Tout laisse à penser que si des conditions favorables étaient à nouveau réunies, la vie apparaitrait ailleurs dans l’Univers. Quelles sont ces conditions ?

Le physicien Vladimir Charbak pense que la vie s’est probablement répandue dans toute la galaxie grâce à une conception intelligente et il peut y avoir des preuves de cela dans notre propre ADN qui attendent d’être découverts…

Nous somme seuls dans l’Univers ?

Une autre raison pour laquelle nous n’avons pas détecté de vie extraterrestre serait qu’il n’y a personne… En d’autres termes, nous serions seuls dans l’univers. Mais pour répondre à cette question, il convient de se demander si cela semble logique. Il y a de fortes chances qu’un ou deux mondes de notre système solaire hébergent une forme de vie. Dans une galaxie avec un milliard de planètes habitables potentielles ou plus, beaucoup d’entre elles pourraient être presque assurées d’avoir la vie. Il y a probablement des centaines de millions de planètes avec des êtres vivants. Est-il logique que sur tout ce territoire nous soyons la seule race à avoir évolué pour devenir une espèce intelligente ?

Les humains ont tendance à penser dans un sens anthropomorphique. Des notions telles que la vie a besoin d’eau, d’oxygène et est basée sur le carbone, ou qu’une race extraterrestre avancée utilise la radio pour ses communications… Il est fort possible que la raison pour laquelle nous ne les avons pas trouvés soit quelque chose qui dépasse notre compréhension actuelle.

Conclusion

Dans 50 mille ans, les humains auront probablement un aspect différent de ce que les gens ont maintenant. En 10 millions d’années considérablement différent. Imaginez une civilisation complètement différente de nous depuis le début et 10 millions d’années plus tard. Nous ne les reconnaîtrions probablement pas comme des formes de vie, et encore moins trouverions des preuves de leur existence.

De nouveaux et puissants systèmes d’écoute seront utilisés, ainsi que des instruments sophistiqués pour analyser les atmosphères des exoplanètes à la recherche de signes de vie. Le SETI se développe dans de nouveaux domaines et les scientifiques pourront utiliser plus de temps de télescope pour poursuivre leurs recherches.

L’astronome principal Seth Shostak parle de l’importance de l’exploration.

Le projet Breakthrough Listen, démarré le 20 juillet 2015, couvre dix fois plus de ciel et le spectre radio 1-10GHz en entier. Le projet, selon Yuri Milner, génère autant de données par jour que les précédents projets SETI généraient en un an.

Le projet Breakthoug Starshot a également été annoncé (début 2016), soutenu par le milliardaire Yuri Milner, ce projet ambitieux vise à envoyer des milliers de sondes spatiales d’environ 1 gramme, équipées de voiles solaires vers le système solaire le plus proche, Alpha Centauri. Stephen Hawking a déclaré que cela pouvait être réalisé par la prochaine génération et que la nouvelle technologie permettrait de faire le voyage en seulement 20 ans.

Certains experts pensent que nous ne verrons pas de preuves d’extraterrestres avant 1500 ans. C’est le temps qu’il faut à nos signaux de télévision et de radio pour atteindre de nouvelles étoiles et avoir de meilleures chances d’être découverts.

Vous aimez cet article ?

[fblike]

Aimer également notre page Facebook pour rester informer des nouveaux articles et pour nous encourager à en écrire d’autre.

Sources & liens connexes

Are we alone in the universe? Revisiting the Drake equation
https://exoplanets.nasa.gov/news/1350/are-we-alone-in-the-universe-revisiting-the-drake-equation/

A where Alones ?
https://breakthroughinitiatives.org/arewealone

Breakthrough Listen at UC Berkeley
https://seti.berkeley.edu/listen/

Vous aimerez aussi :

panspermie-vie-terre-espace

Panspermie: Et si la vie sur Terre venait d’une autre planète?

Les mathématiques pour communiquer avec les extraterrestres ?

Les mathématiques pour communiquer avec les extraterrestres ?

Des objets « vivants » qui se déplaçent à la surface de Vénus ?

Des objets “vivants” qui se déplaçent à la surface de Vénus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *